Appeler les femmes le « sexe faible » est une diffamation ; c’est l’injustice de l’homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes.

Abdelghani citant Gandhi
8 mars 2017


A travers ma marche je rends hommage à ces mères souvent seules, oubliées, mises de côté par nos politiques de tous bords, et pour redonner l’espoir.

 

En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, nous avons rejoint Abdelghani Merah à Strasbourg pour rappeler le combat de toutes ces femmes qui tous les jours combattent pour leurs libertés. Aujourd’hui, la marche était dédiée aux femmes !

Nous avons essayé de vous tenir informés de cette magnifique initiative qu’il a entrepris il y a exactement un mois, le 8 février 2017, parti à pied de Marseille. Son message : permettre aux uns et autres de prendre conscience que plus que jamais, nos enfants sont exposés à la montée de la radicalisation dans certains quartiers. Et que cela ne doit pas, ne peut plus être traité à la légère par personne. Ni dans l’entourage. Ni encore moins par les élus…

Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas, dit le proverbe. Trente jours et des millions de pas plus tard, cette marche pour l’espoir l’a amené à Strasbourg, siège du Parlement Européen.

Aujourd’hui malgré nos appels, il n’y avait pas grand monde autour de lui (et avec lui) pour marcher les quelques kilomètres qui font que l’on puisse tenir encore pour arriver sur Paris.
Certes, les conditions atmosphériques sur la régions sont épouvantables… De même, nous ne pouvions pas Toutes et Tous qui le soutenons depuis maintenant plusieurs jours pour des raisons variées et diverses… Ne vous méprenez pas ! ceux ne sont pas des reproches, mais seulement le constat que l’étape de Strasbourg n’a pas eu l’écho de la population que nous espérions…
C’est d’autant plus triste, que malgré le fait que le rdv était sur le parvis de l’hôtel de Ville pas un seul élu municipal n’est descendu vers eux… Avaient-ils peur de se « mouiller » en cette période tourmentée… On le saura peut-être un jour ?

Heureusement, il y a eu, comme toujours, avec Abdel de belles rencontres et quelque courageuses (et courageeux) pour braver la tempête en cours sur place… Un grand merci du fond du cœur à eux, ils se reconnaitront…

Maintenant, il veut poursuivre « Sa Marche » vers Paris, mais les Brigadières qui étaient avec lui il a un moment ont pu nous faire part de son état physique quelque peu inquiétant… Le manque de soin de rééducation pour son bras doit, son pied qui n’a pas été soigné comme il aurait fallu et les 744 kms, tout cela commence un peu à nous inquiéter ! Mais pour lui, bien sûr tout va bien…
Nous tenions, à la Brigade Des Mères, à vous tenir informés de tout cela et toute transparence de la situation.

Nous n’aurons jamais assez de mots pour remercier toutes celles et ceux qui l’on déjà accompagné et fait en sorte que « ses nuits soient plus douces » et vous toutes et tous qui seront là pour lui si nous vous sollicitons de nouveau.
Nous lui avons demandé de « faire court » aujourd’hui vu les conditions (pluie et vent) mais vous commencez vous aussi à le connaitre…

Voilà ce que nous pouvions dire et nous savons pertinemment que grâce à vous Toutes et Tous que notre jeune ami Abdelghani ne marchera, d’une manière ou d’une autre, plus jamais seul… et dans cet élan, le Droit des Femmes !

Merci pour lui, merci pour elles, merci pour nous toutes et tous !