Nadia Remadna fondatrice

Née en France de parents algériens, Nadia Remadna est attachée viscéralement à la France, à ses valeurs et à la laïcité.
À 13 ans, son père amène toute sa famille en Algérie, l’obligeant à quitter son collège à Champigny-sur-Marne. Nadia s’est retrouvée enfermée dans le village de son père, Bougga près de Sétif, pendant dix ans. Déterminée à retrouver la France et la liberté, elle s’en évadera à 23 ans.

Nadia Remadna, a fondé la Brigade des mères en 2014 pour défendre la laïcité, l’égalité entre les hommes et les femmes, lutter contre la montée du radicalisme religieux ou encore combattre l’échec scolaire et les violences familiales. Son franc-parler et son énergie marquent les esprits.
Lanceuse d’alerte, comme beaucoup de lanceurs d’alerte, elle dérange et elle est menacée ; soutenue, avec courage elle poursuit son combat. Elle a rencontré et écrit aux Autorités et à témoigner dans les médias sur les situations de radicalisation, de délinquance et d’échec scolaire. Elle dénonce sans relâche l’inconscience, le déni, la lâcheté de certains dirigeants politiques qui s’accommodent de la situation alarmante voire explosive dans plusieurs territoires de la République.

Atterrée par la réalité du terrain, elle a publié en 2016 un livre coup de poing dénonçant les risques grandissants pour notre République si nous continuons à laisser faire.  » Comment j’ai sauvé mes enfants. Avant on avait peur que nos enfants soient délinquants, maintenant on a peur qu’ils deviennent terroristes » Calmann Levy